Le lambeau

Par 14 avril 2020 à 10:42

Miraculé de la tuerie de Charlie Hebdo, P. Lançon raconte la douleur et l’angoisse de l’infernale journée du 7 janvier et sa longue hospitalisation. Après la fureur des mitraillettes s’abat un silence de mort : le silence des camarades tués et le mutisme qui s’impose quand une blessure de guerre vous arrache la moitié du visage. Dix-sept opérations comme autant de stations sur le chemin de la guérison et Mann, Kafka ou les cantates de Bach pour panser ce que la chirurgie ne peut. // LL